Accueil Article Crime et confinement

Crime et confinement

2
0
57

Capture 2Vous les regardez du coin de l’oeil depuis plusieurs mois, plusieurs années même…

Ils vous jugent, vous le savez, ils savent que vous savez… Bref, c’est un tourment permanent.

Les marques-pages témoignent de vos abandons succéssifs… Page 30 pour l’un… Page 120 pour l’autre… Page 270 pour celui-ci… Pourquoi avoir arrêté après tant de chapitres avalés ?? Ils vous plaisaient pourtant ces bouquins !

Et non messieurs-dames !!! La sortie de la dernière saison de la Casa de Papel, de Walking Dead ou la mise en ligne des Myasaki sur Netflix n’est pas une excuse, vous le savez bien. Vous-même n’y croyez pas !Capture 1

Vous étiez pourtant  heureux de les acheter ces livres. Fiers, pourrait-on dire, d’avoir mis la main sur le dernier Chattam, Damasio, Giebel, Houelle… Houelbe… Onfray même ! Vous avez ce droit ! Mais ils ont vite rejoint cette pile « A lire ». Votre dignité rétrécit à mesure qu’elle grandit. Incapable de vous retenir d’en acheter d’autres, vous promettant à chaque fois que pour celui-là, ce serait différent… Mais votre volonté est aussi fine que ces milliers de pages que vous refusez de lire.

Alors, c’est le moment ! Confinement oblige, le temps vous l’avez ! Les livres sont là ! Les excuses ne fonctionnent plus.

 

Nous vous surveillons

binoculars-looking-watch-outlook-future-100678072-primary.idge

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Bibliophage
Charger d'autres écrits dans Article

2 Commentaires

  1. nico prost

    9 avril 2020 à 21 h 48 min

    le dernier que j’ai pas fini :
    Bernard steiler: qu’appelle t-on panser ? bon j’ai pas eu le temps de le prendre quand je suis partie Lyon, c’est donc parti pour que je ne le finisse jamais ;) .
    La bise

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

De l’art de la critique

Une des choses merdiques avec l’avènement des réseaux sociaux, c’est que chacu…